4. Il faut sortir de la vie d’explications pour la vie des résultats.

Il faut sortir de la vie d'explications pour la vie de résultat.png

Bonjour Champion, nous allons maintenant considérer une valeur importante dans la poursuite de votre plan de croissance : Sortir de la vie d’explications pour la vie des résultats. Le précédent article était focalisé sur Comment réaliser les grandes ambitions de ton plan de croissance. Ce qui est merveilleux avec l’élaboration du plan de croissance c’est la motivation qu’elle procure et surtout une certaine clarté dans les actes à poser.

Toutefois, nombre des personnes qui s’y attachent tombent dans le péché de passer leur temps à faire valoir leurs compétences oratoires, comme si le monde se résumait à la simple parole prononcée. A toi, je peux dire que je connais des muets plus éloquents que les bavards. Ceci pour dire que votre éloquence oratoire n’a pas d’impact sur les résultats espéré.

Je me souviens qu’en terminale avoir essuyé une honte avec mon ami Amiral. Les résultats d’un devoir départemental avaient été affichés et nos notes n’étaient pas à la hauteur de notre réputation intellectuelle. Le frère d’un ami nous le fit remarquer et sans réfléchir nous nous lançâmes dans les explications du genre que tout était mal organisé, que c’était les professeurs qui avaient mal corrigé. Mais, j’ai toujours gardé les propos de ce grand Sorel « vous pouvez tout me dire, et je peux vous comprendre, mais tout ceci ne changera pas la réalité qui est sur le tableau ! »   

Donc, Il faut sortir de la vie d’explications pour la vie des résultats.

Ce que nous oublions est qu’à chaque fois que nous ouvrons la bouche pour perdre de l’énergie d’expliquer ce que les autres veulent voir être réalisé, nous faisons passer un message clair sur :

  1. Notre incapacité à produire du résultat, ou
  2. Notre ignorance de croire qu’un arbre peut cacher une forêt. (Ici je vous invite à lire entre les lignes).

Au bout de compte, en cherchant à nous expliquer, nous faisons l’étalage de notre incompétence. Et même si la parole était une compétence. Retiens bien cette vérité :

En cherchant à expliquer ce qui doit être manifesté ou produit, tu expliques ton incompétence.

Je suis toujours dérangé de voir des professionnels pourtant qualifiés, épouser la logique des explications. Ce sont des gens qui veulent tout expliquer comme si les autres n’ont pas la capacité de comprendre les choses par eux-mêmes.

Il est temps de sortir de la vie d’explications pour la vie des résultats

Une vie d’explications est celle qui est passée en cherchant à justifier les causes extérieures bloquant le progrès. C’est une vie axée sur la justification du pourquoi l’on ne vit pas ce que l’on devait vivre ? Pourquoi l’on ne fait pas ce que l’on devrait faire ? Pourquoi l’on n’a pas produit ce que l’on devrait produire ? Tu connais certainement, les gens qui te parlent toujours de leurs beaux projets sans jamais avancer vers.

Par contre, une vie des résultats, est orientée manifestation ou production des résultats. C’est une vie calquée sur un plan de progression ou de croissance. Je me souviens bien qu’après ma première vidéo diffusion en live, j’ai eu des retours. Si je passais mon temps à m’expliquer, où devrais-je arriver ?

Peut-être que je m’aurais senti supérieur, mais mes interlocuteurs auraient bien pu déceler mon insuffisance. Orienté résultat, je me suis reproduit pour donner du résultat attendu sur les conditions de l’image. Les autres ne sont pas dupes de gober votre incompétence par votre parler.

Il est temps de sortir de la vie d’explications pour la vie des résultats

Soyons vrais envers nous-mêmes, si notre arbre ne produit pas du fruit à son saison, quelle serait notre réaction naturelle ? Certainement :

  • Elaguer certaines branches pour espérer avoir des fruits, ou
  • Couper l’arbre pour le remplacer dans le pire des cas.

Ce sont des réactions naturelles d’une personne qui veut des résultats. J’aime entendre Hermann CAKPO dire que « quand vous n’avez pas encore réaliser votre objectif, c’est qu’il y a un effort supplémentaire que vous n’avez pas fait » en substance. Pourtant, quand je parle de l’arbre, je parle de l’Homme que nous sommes. Nous devons :

  1. Elaguer certaines habitudes, certaines personnes, certaines conditions, certaines valeurs dans notre vie. « Ce qui ne produit pas des résultats escomptés, n’a pas de droit de survie dans notre entourage ». Nous devons être intransigeants sur ce point. Ce qui ne nous correspond pas, doit nous quitter. Et la meilleure des cruautés que j’apprécie est biblique : si un de tes propres organes corporels te pousse à pécher, que faire ? Le supprimer.

Tu peux imaginer la douleur de te séparer d’un organe fonctionnel. Mais cette douleur est moins importante que celle de mener une vie d’enfer.

  1. Au pire des cas, remplacer certaines habitudes, nos entourages, nos conditions de vie, nos valeurs. Quand un objet est totalement défectueux, il faut le remplacer totalement. Ne rentre pas dans les explications pour croire que le miracle se fera. L’unique miracle est de remplacer ce qui est totalement défectueux par le meilleur. Ce n’est pas parce que j’affirme qu’il faut détruire les arbres non productifs, qu’il faille aller au suicide. Si meurtre il doit y avoir, il faut tuer la mauvaise version de toi-même.

Je te rappelle que l’année continue son cours sans tenir compte de tes préoccupations. Et chaque jour qui passe représente en moyenne une avancée ou une perte de 0,28% pour un projet annuel. Fais toujours le bilan de ton parcours à ce jour. Rappelle-toi de tes promesses du début d’année, est ce que tu te surprends de faire ce que tu dois faire pour avancer ?

Fais donc ton bilan et sache qu’il est temps de sortir de la vie d’explications pour la vie des résultats et n’hésite pas de t’inscrire à ce blog pour recevoir les prochaines publications et de revoir la série BÂTIR SON PLAN DE CROISSANCE.