Publicités

Le bonheur est un choix: 4 clés pour en profiter

le bonheur est un choix

Hello Champion ! A partir de cet article, permets-moi de te tutoyer pour marquer ce lien qui nous avons pu établir depuis le premier challenge de Penser comme un Millionnaire. Pourquoi te plaindre ? puisque le bonheur est un choix ? Oui, je le dis haut et fort que le bonheur relève de ton pouvoir ! Tu as la possibilité de flirter ou d’épouser le bonheur.

Dans cet article, tu vas découvrir des clés qui vont t’aider à intégrer le bonheur dans ton quotidien. Comme je te l’ai conseillé dans le précédent article, il est temps de sortir de la masse moutonnière. Cette masse composée de 97% de la population dont même le destin lui est imposé. Cette masse moutonnière n’a jamais voulu emprunter la RUE (Responsabilité, Unicité et Energie).

Curieusement, ces personnes se plaignent de tout ce qu’elles ont et ce qu’elles sont. Elle se plaignent de leurs couples, familles, enfants, boulots, bref tout d’elles. Comment qualifies-tu cette vie ? 

J’ai toujours partagé ma conviction suivant laquelle, où l’on vit, on peut mieux vivre, et ce, malgré nos origines sociales ou géographiques. Tu as le droit de vivre librement et dignement la vie de tes rêves, de suivre ta voie hors sentiers battus. Toute personne est à la mesure de toutes choses (Protagoras). Il te suffit juste d’en cerner les voies et moyens appropriés. Comme tu le sais, seuls ceux qui connaissent le chemin et l’empruntent arrivent à destination.

Ta faute est de regarder ailleurs sans savoir que le bonheur est un choix !

Tu es peut-être pris dans le jeu de la masse, que souvent tu ne te poses pas la question pourquoi les gens passent leurs vies dans l’angoisse, le stress, le manque de confiance ou les plaintes ? Bref pourquoi les gens sont dégoutés de la vie ? Tu n’as pas remarqué qu’il n’y avait qu’une portion de la population, pas toute la population. Parce que tu es toi-même un malade parmi les malades. Tu poses ton regard sur le reflet ou l’ombre au lieu de le poser sur la vérité.

Laisse-moi titiller un peu ta réflexion ! Quelle est la cause de ce déséquilibre de vie ? Tu sais la maxime « le diable ne peut sortir que par où il est rentré ». Rappelle-toi que ta conception a été marquée par un battement de cœur dès les premiers jours, sans que ton corps ne prenne forme. Ce battement était déjà la manifestation de la vie qui voulait « vivre » son expansion par le corps et l’esprit que tu as aujourd’hui.

Cette énergie qui battait dès ta conception, est l’étincelle qui veut toujours se manifester dans la vie. Cette étincelle, est ton âme qui revendique sournoisement sa mission, qui te rappelle souvent à l’ordre. Mais, tu as décidé je ne sais pourquoi de résider à une autre adresse que celle qui t’était destinée.

Tu craignais peut-être l’insécurité en restant à ton adresse providentielle. Comment peux-tu savoir le nombre de fois que les courriers de bonnes nouvelles, les chèques et les cadeaux te sont déposés ?

Le bonheur pour lequel tu étais conçu frappe toujours à ta porte, mais tu n’es toujours pas là pour le recevoir. Maintenant tu as toujours le choix : de rester coincé dans la résidence qui ne t’appartient pas, sachant que tu seras délogé tôt ou tard. Ou d’aménager chez toi maintenant.

« Lymm, je suis toujours dans ma demeure mais jamais la sonnerie n’a retenti pour affirmer que le bonheur vient souvent me visiter ! » peux-tu me lancer.

Ok, tu vis ta raison d’être, donc tu es dans ta demeure. Dis-moi que fais-tu, surement devant un programme de télévision ou dans le bruit d’une musique dont la concentration t’empêche d’entendre la sonnerie retentir.

Laisse-moi te partager la recette de ce jour pour regagner ton bonheur, mais n’oublie pas que je dis clairement que le bonheur est vraiment un choix.

Les clés de mon partage sont enfouies dans cette histoire assez surprenante. Tu auras quatre grandes clés à y découvrir et à appliquer pour t’intégrer le bonheur dans ta vie.

Dans mon village, TA NKEOUA, le sage comme tout le monde affectionne l’appeler est un grand chasseur. Chaque matin, fusil et sac à la main il traverse le village sereinement pour la forêt. Il sort de la forêt à midi toujours avec son sac à l’épaule contenant du gibier et retraverse le village avec sourire et chant joyeux à la bouche. Le rituel était bien intégré et tout le village pouvait l’imiter sans risque de se tromper.

Seulement, au coin de sa rue, un autre vieux sorcier se sent très mal à l’aise par les habitudes hardies de ce dernier. « Comment puis-je ôter la joie de ce vieux fou esseulé » se demande-t-il. Comme la nature a su bien établir ses lois, une solution lui survient, celle d’ensorceler ou bloquer les chances de ce dernier dans un fétiche qu’il cache minutieusement.

Que se passe-t-il après ? Le jour suivant, TA NKEOUA aux allures bien connues, arrive dans la forêt et se trouve incapable d’atteindre un gibier ou du moins un petit animal de brousse à ramener au village. Il est stupéfait, dépassé. Et réfléchit sur ce qu’il faille faire, encore la loi de la réflexion fait survenir une idée, celle de combler son sac de fruits sauvages qui étaient à portée de vue, pour ramener de quoi nourrir sa famille.

Une fois la cueillette faite, il met son sac sur l’épaule et repart au village tout radieux avec son chant joyeux à la bouche. Un comportement qui troubla le vieux sorcier du coin de sa rue. Le deuxième jour, le scénario se répète à l’identique, le troisième jour pareil.

Au vieux sorcier alors de croire que son fétiche n’avait pas fonctionné et s’en va le dénouer de peur d’un éventuel retour négatif sur sa propre personne. C’est ainsi que notre vieux NKEOUA reprend sa chasse d’antan.

Cette anecdote met en évidence quatre clés pour être heureux. Ces clés, je les retrouve dans le vocable PRIS. Tu dois être PRIS.

La première clé confirmant que le bonheur est un choix commence par le P pour Présence.

C’est le fait d’être présent, de vivre l’ultime moment actuel durant lequel nous avons tout le pouvoir de vivre notre bonheur. Ta Nkeoua ne s’est pas contenté du passé pour ses talents de chasseur d’élite pour se morfondre ou en vouloir à la vie. Il ne s’est pas projeté dans le futur pour espérer un lendemain meilleur et donc ne pas répondre à la pitance journalière de sa famille.

Par contre, il a vécu le présent pour répondre au besoin du jour de sa famille. C’est en étant présent, donc conscient de son environnement intérieur pour contrôler ses réactions face à la situation, et conscient de son environnement externe pour distinguer les fruits sauvages comestibles qui étaient dans son champ de vision.

Aussi, il est resté ancré dans son rituel de chant joyeux et sac sur l’épaule en rentrant au village. Il a accepté sa situation présente sans se plaindre, sans se lamenter : le contenu de son sac importait peu, seul son état d’allégresse lui était primordial.

Et imagine un instant qu’il sortait de la forêt en lamentation ? Quelle joie pour le vieux sorcier qui devrait éterniser son fétiche. C’est exactement ce qui t’arrive quand tu te plains de ta vie, de ta famille, de ton boulot, de ta vie auprès des autres personnes. Sois présent pour voir qu’à défaut du fruit de la chasse, tu peux te contenter des fruits de la cueillette du moment. Tu connais l’adage « un tiens vaut mieux mille tu auras ».

La deuxième clé confirmant que le bonheur est un choix commence par le R pour Résilience.

C’est la capacité de s’adapter aux situations de la vie. Ton désir d’avoir forcément ce que tu veux, te mets dans une position d’attente. Il n’y a pas pire paresse que d’attendre. Il n’y a pas pire idiotie que de nager à contrecourant dans le fleuve de la vie. Tu finiras par t’épuiser et trépasser.

Tu dois accepter la réalité, l’assumer, l’aimer pour la changer. TA NKEOUA a accepté son incapacité à abattre un gibier, il l’a assumé, l’a aimé et l’a changé en devenant bon cueilleur de fruits sauvages. Parfois tes pensées sont distinctes de ta vraie raison d’être.

Ne cherche pas à imposer forcément tes attentes à l’illimitée intelligence de l’Univers, de peur de vivre la frustration au détriment de ton bonheur et ton épanouissement dans l’ici et maintenant. Tu crois tellement que chez le voisin, l’herbe est verte que tu refuses d’aménager chez toi et arroser la tienne. Tu peux relire l’article Les 10 habitudes gagnantes pour réussir et être heureux.

Sois ouvert(e) aux situations de la vie, car ton âme est ton meilleur protecteur et saura t’éviter tout malheur. Ton âme est le meilleur guide sur Terre, comme un bon parent, l’âme vient toujours à ta rescousse en t’envoyant des signaux de sécurité à prendre en compte. Seulement, ta distraction te trahit si bien que tu confonds mouvement et progrès.

La troisième clé confirmant que le bonheur est un choix commence par I pour Influence.

Tu dois être influent dans tes réactions aux évènements de la vie. Les situations ont toute la liberté de se produire dans la vie de tout le monde, mais c’est aussi de la liberté de chacun de savoir réagir soit en victime, soit en vainqueur. Dans l’arène de la vie, tu n’as que deux issues, soit tu assumes le statut de proie, soit tu assumes celui du prédateur.

En étant proie, tu te laisses dévorer par l’anxiété, le stress, la manque de confiance en toi. En étant prédateur tu acceptes la réalité pour la dominer. Au lieu de pleurer ou te morfondre, tu dois prendre la décision de prendre le dessus et de maintenir tes rituels de bonheur. Il faut de l’influence pour guider ou diriger ta vie dans le bonheur.

La quatrième clé confirmant que le bonheur est un choix commence par S pour Sincérité.

Tu n’as pas besoin de faire semblant, car ça se ressentira ou tu le ressentiras de toi-même. Etre sincère est de rendre cohérent ton cerveau et ton cœur. Tu dois t’aligner vraiment à ton état émotionnel. Ce qui suppose que tu dois écouter ton cœur pour agir avec ton cerveau. Imagine que pour faire semblant, TA NKEOUA mette les pierres ou de l’herbe sauvage dans son sac.

Oui, il trompera la vigilance de tout le village et surtout du vieux sorcier mais jamais la vigilance de sa propre famille qui ne pourra pas s’en nourrir.

De ces quatre clés tu dois comprendre que le choix est toujours à toi d’être présent, d’être résilient, d’être influent, d’être sincère pour ton bonheur et ton succès dans toutes tes entreprises.

Seul le bonheur existe, ce que tu appelles malheur n’est que l’absence du bonheur. Tu dois être fou à poursuivre l’obscurité pour la chasser. La sagesse veut que tu allumes juste une simple bougie pour éclairer la pièce noire. Ton ancrage dans l’ICI ET MAINTENANT te reconnecte au bonheur. Alors, que vas-tu faire de ces quatre clés ?

Pour ma part, je te recommande de t’abonner à mon blog pour recevoir les prochains articles dans ta boite mail. Comme tu le sais, très bien, la lecture est l’une des clés de la réussite, je te recommande le livre Changer soi-même pour changer la réalité : tu es ici pour être empereur et non vivre comme un mendiant.

Changer soi-même pour changer la réalité

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :