Le fondement de tout succès

le fondement de tout succès

 

Cet article est celui du quatrième jour de mon confinement challenge. Quel est le fondement de tout succès ? Une question judicieux après la lecture du précédent article.
Le titre est l’original du chapitre 2 du livre qui nous intéresse : Penser comme un millionnaire : changer ses habitudes pour réussir et être heureux de Dean Graziosi. A la fin de cet article, vous avez découvrir deux fondement de tout succès.

Postulat : L’un de nos défis dans la vie moderne est qu’il y a de très nombreuses options nous permettant de faire beaucoup de belles choses. Tout au long de notre vie, tant de choses se disputent note attention que, si nous ne contrôlons pas la vie moderne, c’est elle qui nous contrôlera. Et pour y parvenir, il est important de respecter ce que l’on ressent, ce qui compte pour nous, puis de nous fier vraiment à notre instinct. Joe Polish.

Le premier fondement de tout succès est la destination.

Ce qui est malheureux dans une société telle que la nôtre, c’est que quelle que soit la vitesse à laquelle vous allez, quelle que soit la passion qui vous anime et quelle que soit l’énergie que vous consacrez à une tâche, si vous n’avez pas de vision et que vous ne savez pas clairement quelle est votre destination, vous n’y parviendrez jamais.

Je n’ai cessé de le clamer depuis ce confinement : si vous n’avez aucune vision à laquelle vous allez devoir vous consacrer, vous êtes en train de perdre inutilement un temps précieux. Les pressions quotidiennes ne sont plus de la même intensité. C’est vrai que le télé travail prend le relai, mais cette nouvelle organisation est plus humaine. Car, elle nous laisse le temps de pouvoir nous accrocher à nos potions magiques. Nous accrocher à nos boosters d’énergie.

La question la plus fondamentale est quelle est votre destination ? A quoi voulez-vous aboutir après ce confinement ? Il n’est pas encore tard d’y penser si ce n’est pas encore fait. vous pouvez vous servir de mon article introductif pour vous inspirer.

Ce que nous devons savoir !

Nous avons 30 jours, soit 720 heures, soit 43 200 minutes ou 2 592 000 secondes entre nos mains pour nous repenser. Pour détruire nos anciens temples et en construire de nouveaux à notre connivence. C’est vrai que « la plupart des gens pensent avoir besoin de trente-six heures par jour, alors qu’en réalité il leur manque simplement une vision limpide de ce qu’ils veulent dans la vie. »

Le temps est notre dénominateur commun. Aucun Homme en a en plus ou en moins. Tout dépend de comment nous l’utilisons.

Je crois que ce point est très crucial si bien qu’il faille insister dessus. Connaitre sa destination ou en disposer une très claire, nous donne autant de pouvoir de contrôle. Souvent « quand on ignore la direction à suivre, on a tendance à passer son temps à faire des choses qui nous empêchent de gagner plus d’argent, d’être promus, de voir plus souvent notre famille ou même de savourer la vie autant que possible. Et quand on a fait des choses qui ne sont d’aucune utilité à notre avenir, on est forcé de refuser de faire ce qui pourrait développer notre entreprise et accroître notre revenu et notre bonheur ».

Retenons que lorsque nous avons une vision claire dans la vie, nous cessons de perdre notre temps à faire des choses qui ne nous permettent en aucun cas de réaliser nos rêves, nos objectifs et nos aspirations. Avec une vision, nos actes ont un sens et notre temps est consacré à parvenir à nos fins.

Le deuxième fondement de tout succès est la connaissance de la situation dans laquelle l’on se trouve.

Ce n’est que quand vous êtes honnêtes avec vous-mêmes que vous pouvez aller de l’avant et réaliser vos désirs ; vos aspirations et vos rêves… Car avant de trouver la destination idéale, il faut savoir d’où vous partez.

Avoir une destination est la résultante de la connaissance de sa situation. C’est vrai que notre situation présente ne devrait pas nous perturber pour avancer. Mais, nous avons besoin de faire un point d’où nous sommes afin de savoir comment avancer.

Le progrès dans la vie est comme emprunter un moyen de transport. Suivant votre situation géographique de départ, vous sauriez mieux orienter votre moyen de transport pour atteindre la destination.

Ce point est très sous-jacent de ce confinement challenge. Croyez-vous que si je me sentais très épanoui, je saurai affecter mon temps à la lecture des grands transformateurs de vie ? Et mêmes mes axes de développement tel que présentés dans mon confinement challenge sont des faiblesses que je veux améliorer en quelque sorte.

Où en êtes-vous avec ce projet qui vous tient à cœur ? Où en êtes-vous avec votre plan de croissance personnelle et professionnelle ?

Vous devez bien y penser et y répondre. Soyez honnêtes envers vous-mêmes.

Je sais que ce n’est pas toujours facile. J’ai connu un long moment pendant lequel je ne pouvais pas me regarder dans le miroir. Même sans qu’il n’y ait la présence d’une personne.

J’avais compris que je me gênais de moi parce que quelque chose n’allait pas en moi. J’ai fait le même travail. Et aujourd’hui, je peux longtemps me regarder droit dans les yeux à travers un miroir. Mieux encore, je me souris. Oui, ça m’a pris du temps de me reconnecter, mais il me fallait être honnête. J’ai encore beaucoup de zones d’ombre. Et j’y travaille, chaque fois.

La vie est le don le plus sacré que nous ayons entre nos mains. Le succès n’est pas le produit d’un miracle, mais le résultat d’une préparation. Il appartient à chacun d’intégrer les deux outils partagés: avoir une destination précise et savoir où en sommes-nous actuellement orienter au moins nos actions. 

Pensez vous abonner pour recevoir tous les prochains articles par mail.

<

p style= »text-align: center; »>

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :