4 méthodes à appliquer après avoir obtenu un OUI

4 méthodes après le Oui

Dans le présent article, vous allez découvrir quatre méthodes simples et efficaces à utiliser pour réussir à fidéliser les personnes acquises à la cause. Nous avons vu dans le précédent article combien est-il important d’entretenir nos relations conquises. La question qui peut survenir est de savoir, quelles sont les astuces pour y arriver ?

Nous tirons les astuces du chapitre 8 (après avoir obtenu un OUI) du bestseller Penser comme un millionnaire : changer ses habitudes pour réussir et être heureux de Dean Graziosi. Découvrons ce que l’auteur préconise comme astuces.

La première méthode : il faut privilégier la réciprocité

Je parle volontiers de la réciprocité inconditionnelle. J’entends par là le fait d’apporter une valeur ajoutée à quelqu’un sans demander de contrepartie, ou encore faire quelque chose pour autrui avant qu’autrui fasse quelque chose pour vous. Quand vous donnez sans éprouver le besoin d’une contrepartie, vous êtes dans la réciprocité inconditionnelle, l’un des ingrédients principaux utilisés par nombre de personnes et d’entreprises qui ont réussi.

Souvent, nous sommes plongés dans une vision du monde matérialiste suivant lequel nous devons être surs du retour sur nos investissements. Ici, nous sommes dans le domaines des relations déjà acquises. Nous avons le devoir de donner de nous avant d’espérer de recevoir des autres.

L’histoire zen présente un maître qui sauva un scorpion de la noyade. Et ce, après plusieurs tentatives de repêcher le scorpion qui le piquait toujours. Suite aux piqûres du scorpion, il le relâchait et se précipitait à nouveau pour le sauver de la noyade.  La scène était scrutée par un disciple qui s’approcha du maître pour lui manifester son étonnement devant l’acharnement du maître à sauver un être qui ne voulait pas.

A cet étonnement, le maître répondit que c’était de sa nature de sauver, et de la nature du scorpion de piquer. Il nous est déjà arrivé de faire face aux ingrats ou il va nous arriver. A chaque fois que nos pensées seront dirigées vers l’ingratitude des gens, rappelons-nous que nous avons une nature à manifester indépendamment de la nature des Hommes. Privilégions nos actions en faveur des autres sans rien n’attendre en retour.

Servez-vous de la réciprocité une fois que l’accord est donné ; distribuez des récompenses inattendues pour bon comportement.

Un défi à relever cette semaine.

Cette semaine, écrivez des lettres de gratitude à des personnes qui ont eu un impact dans votre vie. […] joignez un cadeau à votre message !

Je vous partage ce défi pendant ce confinement. Avec du recul, nous devons être conscient des personnes qui nous ont permis d’arriver à un certain niveau dans nos projets de vie. Pourquoi ne pas toucher leurs cœurs en ces temps ? ce serait de bonnes émotions à leur faire vivre.

La réciprocité permet de nouer une relation à long terme. Cela signifie que les personnes concernées auront recours à vos services, vous respecteront, vous apprécieront et vous recommanderont dans les années à venir.

La deuxième méthode : découvrez ce qui fait vibrer les autres.

Mettons que vous ayez un travail difficile avec un patron exigeant. Posez-vous les questions suivantes : que pense votre patron de son métier ? Est-il vraiment du genre arrogant et dédaigneux, ou est-il simplement incompris ? Qu’est-ce qui le stresse ? Quelles inquiétudes a-t-il ? A quelles difficultés est-il confronté dans sa vie ? comment son propre patron le traite-t-il ?

Nous avons l’habitude de limiter notre perception des autres à leurs seuls expressions manifestes. Nous les jugeons hâtivement à la moindre faille d’humeur. Et nous laissons nos jugements hâtifs brouiller nos relations avec les autres.  

Au lycée, je suis vite tombé amoureux du commentaire de texte. Je nouais avec la magie de l’interconnexion humaine, cette capacité à entrer au cœur des dires de l’autres pour en extirper les non-dits. Lire entre les lignes, c’est ce qu’il nous faut. Dans la majorité des cas, les personnes n’ont pas le courage de dire la vérité en face, et d’autres n’ont pas la confiance totale pour extérioriser leurs sentiments. Donc, ayons l’amabilité de nous vouloir les comprendre. C’est toujours à notre avantage.

Vous aurez une compréhension plus large des choses si vous faites l’effort de répondre à ces questions. Et vous vous servez de ce que vous avez appris pour donner à votre patron le sentiment d’être compris et lui faire comprendre que vous êtes là pour lui apporter des solutions, et non des problèmes.

La troisième méthode : évertuez-vous à créer du lien, et non à faire des transactions.

Avec vos clients nouez des liens, au lieu de vous contenter de faire des transactions. Car, si une transaction a un prix, une vraie relation, elle, n’en a pas.

Beaucoup des personnes se limitent à la seule transaction commerciale au lieu de créer des liens. Un « oui » obtenu devrait nous aider à établir un lien précieux avec les autres. Ce que nous oublions est que les autres ne sont pas dupes. Ils perçoivent très vite nous intentions : est-ce juste pour la transaction ou est-ce pour un lien important ?

Le « oui » permet à John Paul Dejoria de fonder son modèle économique stratégique sur la revente. A nous, de considérer le « oui » obtenu comme porte d’une connexion pérenne.

Les gens passent rapidement à une chose si la relation est simplement commerciale, alors qu’ils s’accrochent quand il s’agit d’une vraie relation et qu’ils savent que vous comptez pour eux.

La quatre méthode : terminez les suppositions

Un autre problème important qui peut se poser une fois le consentement donné consiste à supposer que l’on sait ce que les gens pensent et ressentent. Nous fonctionnons ainsi dans nos vies personnelles et professionnelles, mais cela peut nous coûter de l’argent, tout en provoquant un stress malvenu.

J’ai toujours détesté des gens qui prétendent savoir ce que je veux de ma vie. C’est pareil pour les autres. Arrêtons avec nos suppositions. Pour ceux qui sont au Congo avec moi, nous savons bien les conditions précaires de la majorité des sapeurs. Ils peuvent manquer la force d’aller chercher à manger, mais jamais celle d’aller chercher de quoi se vêtir élégamment. Chacun a la liberté de concevoir sa vie, ne fut-ce que sur cette base, apprenons à écouter et observer les autres pour les comprendre.

Faites tout ce qu’il faut véritablement pour connaitre ce qu’ils ont en tête et observez les résultats dans le domaine de votre vie auquel vous appliquez cette philosophie.

Mettez à profit les méthodes apprises dans cet article et dans les précédents, car en suivant la chaîne de la série confinement challenge, vous allez jouir d’un grand bénéficier pour Penser comme un millionnaire et surtout changer vos habitudes pour réussir et être heureux.

Et surtout, Pensez-vous abonner pour recevoir tous les prochains articles par mail.

<

p style= »text-align: center; »>

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :